• framescine

Mank de David Fincher

« Mank » est le nouveau film de David Fincher, sorti récemment sur Netflix, avec Gary Oldman, Amanda Seyfried et Charles Dance qui relate certains épisodes de la vie du scénariste Herman J.Mankiewicz, et notamment son implication dans la rédaction du scénario du fameux « Citizen Kane ». On vous recommande vivement cette nouveauté !


Il n’y a pas à dire, le film est une réussite à tous les points de vue. Sa plus grande force, comme souvent chez Fincher, réside dans son esthétisme. Mais avant d’aborder ce point, revenons sur l’histoire que le film nous rapporte et qui mérite vraiment d’être découverte !


Herman Mankiewicz, dit Mank, interprété par l’inoubliable Gary Oldman, est un scénariste américain reconnu pour son talent mais également pour son cynisme impayable et son alcoolisme notoire. Ce dernier aspect lui ayant causé beaucoup de tort, Mank a la possibilité de prendre sa revanche sur ceux qui ont dénigré son travail et sa personne. En effet, Mank se retrouve aux commandes du désormais célèbre « Citizen Kane » réalisé par Orson Welles. Entremêlée de flashbacks, l’intrigue nous donne la possibilité de connaître l’intimité de ce scénariste, trop souvent laissé dans l’ombre.


Ce qui est également fascinant avec ce personnage, ce sont les relations qu’il entretient avec les autres. A ce propos, n’hésitez surtout pas à aller vous renseigner un peu plus sur le film et sur les personnages présentés qui ont notamment inspirés le film d’Orson Welles pour pouvoir suivre l’intrigue avec le plus d’éléments de compréhension possibles (et bien sûr foncez voir « Citizen Kane » 😉) ! Par exemple, le film nous présente l’actrice Marion Davies, star malgré elle et l’amitié qu’elle entretient avec Mank. Le duo Gary Oldman/Amanda Seyfried fonctionne à merveille et nous transporte dans l’univers qu’était Hollywood dans les années 1930.


Et en parlant d’univers, il est temps de parler de l’incroyable esthétisme du film. Grâce au fait que le film est en noir et blanc et grâce aux nombreux fondus au noir (typiques des films des années 1930 aux années 1950), on est véritablement transporté dans le Hollywood des années 1930, la magie opère complètement ! Le noir et blanc renforce le côté dramatique de ce qui se joue derrière l’apogée d’Hollywood. Le montage et les plans successifs nous permettent d’être toujours en mouvement et de ne jamais décrocher. On se croirait véritablement dans un film d’époque grâce à la mise en scène, aux lumières et fondus au noir. A cela s’ajoute le jeu incroyable de tout le casting et une musique qui nous porte dans l’histoire !


Voilà. « Mank » c’était tout ça. 131 minutes d’histoire cinématographique sur la plus grande industrie du monde. 131 minutes sur la volonté d’un homme à sortir de l’ombre et écrire le meilleur scénario qu’il n’ait jamais écrit. 131 minutes sur les mains qui ont rédigé « Citizen Kane ». Bref, « Mank » c’était tout ça mais c’est encore bien plus. Alors, foncez voir ce film !

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 by Zone Art