• isabellerobineau

Matthieu LIVRIERI, "Le regain" et "Before confinement"

Mis à jour : avr. 21


« Le regain »


Description de l’œuvre :

« Le regain » est une scène de genre mettant en scène deux jeunes au bord de l’Isère. On se retrouve quai Perrière, avec une Isère qui semble prête à prendre possession de la ville.

La scène est à la fois réaliste et surréaliste, les proportions, la perspective en est défaussée, mais on ne peut s’empêcher d’imaginer comment nos villes vont évoluer. Est-ce que la voiture aura toujours sa place ? Est-ce que nos rivières n’auront pas débordé et empiété sur nos villes ? Jouant sur un équilibre entre imaginaire et réalité.

Nous sommes à l’époque de l’espace, du simultané, de la juxtaposition, à l’époque du proche et du lointain, du côte à côte, du dispersé. Nous sommes à un moment où le monde s’éprouve moins comme une grande vie qui se développerait à travers le temps que comme un réseau qui relie des points, des plans de consistance et qui cherche ses branchements. L’espace qui apparaît à l’horizon de nos crises, de nos théories, de nos systèmes n’est pas une innovation, ni même un seuil, mais un lieu à produire, à arpenter, à dé-zoner. L’émergence d’une société plus rationnelle. Là où l’art du siècle dernier était dans la dénonciation ou bien l’utilisation de la société de consommation, aujourd’hui l’art contribue il me semble à une société plus proche de la vie, des connexions entre humain. La rencontre et la proximité sont essentielles pour reconstruire correctement le passé.


Technique : Huile sur toile

Dimensions : 100 x 150 cm


« Before confinement »


Description de l’œuvre :

Le tableau « Before Confinement » résulte de l’énergie à construire l’après. Ce qui m’inspire c’est de capturer les pensées, les émotions qui m’habitent, mais qui habitent aussi mes proches… Capturer et documenter nos changements au fil du temps, étudier comment ressentir à travers la couleur un environnement changeant. Je voulais parler dans cette œuvre du rapport entre l’espace et la perception de notre environnement. Ce lien que nous créons de façon automatique mais qui au fond de nous, fait retentir le souvenir et la mémoire.

Comment aller outre cette mémoire, re-créer le passé, ou bien le reconstruire ?


Technique : Huile sur toile

Dimensions : 60 x 80 cm


L'artiste :

Matthieu Livrieri (né à Grenoble, France 1999) témoigne de sa propre vie. En considérant que la vie est un art, il utilise ses expériences personnelles pour créer un témoignage de son temps à travers la peinture. Les espaces déformés par une vue spécifique, par les couleurs et les lignes sévères et strictes lui permettant de directement avoir un impact sur l’esprit du spectateur et donner une idée vivante et brute. Sa pratique de la peinture établit un dialogue avec sa pratique du dessin. Ces espaces dépendent de la première image, de la puissance significative, individuelle et hétérogène de notre champ de vision. Ce que cet espace prétend être à travers le filtre de la réalité n’est en aucun cas l’image que nous croyons renvoyer.

En 2020, Matthieu Livrieri obtient son diplôme aux beaux-arts de Montpellier. Il a exposé au Château de Condamine, à Corenc, à Grenoble, à Montpellier (Hérault), à Levallois-Perret. Il a aussi remporté le prix Artiste Révélation au salon "Arbustes" de Mantes-la-Jolie. En novembre 2021, il sera exposé à la Brick Lane Gallery de Londres.


Contacts :

Matthieu Livrieri

Mail : matthieu.livrieri@gmail.com

Site Web : http://matthieulivrieri.fr

Instagram : https://instagram.com/matthieu.livrieri


Interview de l'artiste


213 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout